Aperçu historique

De nombreuses traces archéologiques démontrent que le plateau de Berdorf a été occupé depuis la nuit des temps. L’histoire de la localité de Berdorf commence par une « villa rustica» romaine datant du 2e ou 3e siècle après J-C. Divers vertiges témoignent d’activités très variées déployées par nos ancêtres gallo-romains.

Cette ère de relative prospérité est suivie à partir du 5e siècle par une période peu documentée. On sait que le village de Berdorf tombe sous la juridiction de Consdorf et dans la seigneurie de Beaufort.

 

Sa prospérité semble considérable en comparaison avec les localités avoisinantes. Sa population ne fait que croître jusqu’à la Guerre de Trente Ans, qui sévit alors dans nos contrées. C’est après cette épisode tragique de l’histoire européenne que Berdorf reçoit les premiers contours du village actuel. Après le règne de Louis XIV, l’époque autrichienne apporte au 18e siècle un calme relatif à Berdorf, dont la prospérité continue à se développer.

A la fin du 18e siècle, Berdorf n’échappe pas à la révolution française et à son cortège de nouveaux impôts. Pourtant, la localité poursuit son évolution. De nouvelles maisons sont construites et diverses entreprises y ouvrent leurs portes.

Après le congrès de Vienne de 1815 la réorganisation des frontières entraîne que les terrains de la commune de Bollendorf se trouvant du côté luxembourgeois de la Sûre, avec les lieux de Bollendorf-Pont et de Weilerbach, deviennent partie de la commune de Berdorf. La nouvelle commune compte bientôt un millier d’habitants en milieu du 19e siècle.

La construction d’une ligne de chemin de fer aux abords de la Sûre au 19e siècle apportait une certaine prospérité à la commune, sachant que cette initiative mène les premiers touristes dans cette région.

Ses attraits naturels alliés à ceux de Consdorf, de Waldbillig et de Beaufort ne manquent pas d’attirer chaque année de nombreux touristes avides de repos.

 

Pendant la 2e guerre mondiale, et en particulier lors de la bataille des Ardennes, le village de Berdorf était totalement détruit. Les américains (12th Infanteire 4th Division) avaient arrêté l'avancement des allemands du 16 au 20 décembre 1944 pendant une bataille sanglante.

 

Le village fut reconstruit dans les années 50, mais les dégâts étaient énormes. La population de la commune ne comptait après la guerre que quelques 700 habitants.

 

Depuis les années 90 la commune ne cesse d'agrandir: 987 habitants en 1991, 1321 en 2001 et 1778 en 2011.

 

 

 

 

 
L'armoirie de la commune

Toute la commune de Berdorf appartenait à l'abbaye d'Echternach avec certains biens appartenant à Beaufort. Pour Beaufort les couleurs or et rouge ont été retenues. La croix, parfois fleurdelisée, parfois treflée, étant celle de l'abbaye d'Echternach. Les béquilles de St.Antoine sont celles du Saint patron de Berdorf. Enfin le pont évoque Bollendorf-Pont, de couleur noire parce que les armes de Bollendorf-Pont étaient une croix noire sur or

D'or à la croix fleurdelisée de gueules accostée en chef de deux béquilles de St. Antoine du même et accompagnée en pointe d'un pont de trois arches de sables mouvant des flancs, posée sur une rivière d'azur mouvant de la pointe

macommune.lu
© Administration Communale de Berdorf